Quelles techniques pour vos illustrations ?

Photomontage, dessin, painting, 3D ?

Dans le petit monde de l’illustration de projet d’architecture, d’urbanisme et de paysage, la mode est au photo-réalisme. La technique la plus courante aujourd’hui est la modélisation du projet en 3 dimensions, suivi d’un post-traitement sous Photoshop. Aujourd’hui la puissance des logiciels 3D et de Photoshop permet d’obtenir des résultats bluffants pour peu que l’on maîtrise son sujet. Cette solution est-elle idéale pour autant ?

De la 3D vraiment partout ?

Faisons un tour du côté du cinéma. Aujourd’hui le numérique prend une part énorme dans la réalisation de films. Les décors en cartons sont de moins en moins utilisés. La pseudo facilité d’un montage 3D laisse à penser que tous les décors irréels sont réalisés en modélisation 3D. Que nenni ! Les décors en carton sont pour beaucoup remplacés par du matte painting, technique mêlant le photomontage et la peinture numérique. Pourquoi s’embêter à faire un photomontage qui ne laisse aucune souplesse sur le point de vue plutôt que de faire directement une modélisation 3D que l’on pourra utiliser sous n’importe quel angle ? La réponse est simple : faire une modélisation de qualité suffisante pour que l’on y croit, c’est long et c’est cher. Ceci sans compter les temps de calcul de rendu des scènes 3D. Ainsi, avant chaque décor l’équipe du film va se poser les questions : quel type de scène a-t-on besoin ? Est-elle beaucoup animée ? Tourne-t-on autour ? Que veut-on raconter dans cette scène ? Le décor va-t-il nous resservir sous un autre angle ? Bien plus souvent qu’on ne le pense, l’équipe se tournera vers du matte painting !

Les bonnes questions pour les bonnes réponses

Maintenant vous le savez, commander d’emblée une modélisation 3D n’est pas toujours le bon reflex. A l’instar d’une équipe de productions cinématographiques, posez-vous la question : de quoi ai-je réellement besoin ?

Si vous avez besoin de plus de 5 points de vue, il est fort probable qu’investir dans une modélisation 3D peut s’avérer rentable. Si vous avez besoin d’une vidéo de présentation dans laquelle on puisse tourner autour de votre projet, la question ne se pose (quasiment) plus. Dans tous les autres cas, une illustration 2D sera sans nul doute la meilleure solution pour vous.

Posez-vous également la question de la maturité de votre projet. Investir dans une modélisation 3D lors d’une phase esquisse est peut-être un peu prématuré si le projet évolue de trop par la suite.

Comme souvent, la solution idéale n’existe pas. Si vous avez encore un doute, n’hésitez pas à me contacter. Je serai heureux d’en discuter avec vous.

Matte painting, digital painting ?

 SoPic illustrations est spécialisé dans des rendus mettant l’accent sur les valeurs du projet. Les visuels doivent raconter une histoire et non pas simplement représenter la composition du projet. Pour cela, réaliser de simples photomontages n’est pas la meilleure solution.

L’industrie du cinéma et l’industrie du jeux vidéo sont deux énormes secteurs qui ont besoin d’illustrations qui racontent des histoires. Les techniques utilisées sont le matte painting et le digital painting. Le digital painting est la peinture numérique, en français. Ce sont des tableaux qui sont peints directement sur ordinateur en utilisant toute la puissance de ces derniers. L’élévation utilisée en bannière du site ainsi que sur ma carte de visite est entièrement réalisée en digital painting. Le matte painting, nous en avons déjà parlé, est une technique mêlant le photomontage et le digital painting. C’est la technique utilisée pour les décors de cinéma. Le visuel du théâtre de la ville de Tarare utilise des techniques de matte painting, même s’il reste principalement du digital painting.